Tous les sites Vivago :

Recherche

A 100 ans, comment dort-on à la maison ? En Institution ?

Sources : INSV

L'INSV remercie la société VIVAGO d'avoir mis à sa disposition les données recueillies par ses actimètres.

On comptait plus de 200 centenaires en 1950, ils sont 14 944 en 2010. Le sommeil du sujet très âgé au-delà de 90 ans est peu évalué et pourtant cette population augmente rapidement et la qualité de vie est liée à la conservation d'un rythme veille–sommeil structuré. L'INSV s'est intéressé à 10 centenaires à domicile par le biais de l'enquête INSV/BVA/MGEN et 8 centenaires d'une institution suivis par un actimètre (petit capteur placé au poignet qui détecte les mouvements)

Focus sur le sommeil de 10 centenaires à domicile

Enquête INSV / BVA/ MGEN 2010 Longue vie, longue nuit

Cependant les centenaires se plaignent de troubles du sommeil (7/10) et surtout d'insomnie (5/10).
4 centenaires sur 10 utilisent un moyen pour améliorer leur sommeil : somnifère (3), tisanes (3).
6 centenaires sont considérés comme somnolents (score Epworth > 11)

Focus sur le sommeil de 8 centenaires vivant dans une institution

Données recueillies par un système d'actimétrie VIVAGO Maintien d'un rythme veille-sommeil structuré
Deux grands types de population pour un même niveau de dépendance (personne en fauteuil ou alitée et plus ou moins désorientée) peuvent être observés :

L'horloge biologique peut donc garder une fonctionnalité correcte y compris chez des personnes très âgées, plus que centenaires.
La moyenne globale de l'actimétrie de 8 « centenaires » (exemple ci-dessous) montre la persistance, en général, d'un rythme structuré avec une période de sommeil nocturne respectée.
Même s'il existe de grandes variations entre les centenaires en institution, dans l'ensemble, la durée de sommeil est donc plutôt satisfaisante, mais moindre qu'à domicile. En revanche, le temps passé au lit est comparable aux centenaires à domicile.

EXEMPLE : Moyenne du rythme de 8 personnes entre 97 et 106 ans dans une institution.
Heure de coucher : voisine de 22h00 ; Heure de Lever : entre 7 et 8h00
Durée au lit : voisine de 10h00 ; Durée de sommeil : environ 7h00

Maintien d'un rythme veille-sommeil structuré
Le rythme activité-repos est plus difficile à apprécier chez les personnes en institution car lié à l'organisation de la structure d'accueil.
Les enregistrements actimétriques présentent l'intérêt d'estimer le rythme propre de chaque individu.

Format PDF Pour télécharger l'Etude au format PDF, cliquer ici

Haut de page