Tous les sites Vivago :

Recherche

Seniors : Pour maintenir les seniors en activité, il faut veiller à leur sommeil.

Sources : Lallukka T et al. Am J Epidemiol. 2011; 173:871-881.

Le monde du travail a beaucoup évolué au cours de ces dernières années, et les difficultés de sommeil semblent être en augmentation chez les personnes en activité. Ces troubles qui affectent le bien-être et les performances au travail ne sont que très peu pris en considération. Cependant, une chronicité peut s'installer contribuant à l'absentéisme, à des arrêts de travail, voire à une incapacité et une retraite anticipée dans les cas les plus sévères.

Une équipe finlandaise a voulu aller plus loin dans l'évaluation du rôle des troubles du sommeil dans la mise à la retraite anticipée des employés de plus de 40 ans de la ville d'Helsinki, soit 8 960 personnes, dont 80% de femmes et 12% de plus de 60 ans. Des données complètes ont pu être obtenues auprès de 5 986 employés. Les difficultés de sommeil étaient considérées comme fréquentes si elles survenaient au moins 1 nuit sur 2 au cours du dernier mois. Au départ, 21% des femmes et 17% des hommes disaient avoir de fréquentes difficultés de sommeil, alors que 10% des femmes et 17% des hommes n'en souffraient jamais. Les réveils nocturnes et un sommeil jugé non récupérateur étaient les plaintes les plus fréquentes.

Au cours d'un suivi de près de 8 années, 457 retraites anticipées pour incapacité ont été enregistrées. Les 2 causes principales étaient les troubles musculo-squelettiques et les troubles psychiatriques. Des problèmes de sommeil fréquents multipliaient par 2,3 le risque de mise en retraite pour incapacité, indépendamment des autres facteurs de risque, la plus forte association étant observée pour les difficultés à s'endormir. De même, ces difficultés à trouver le sommeil étaient associées à un risque multiplié par 4,5 d'incapacité pour troubles musculo-squelettiques et par 10 de troubles psychiatriques de type essentiellement dépressif. Les départs anticipés pour incapacité constituent une réelle préoccupation dans un contexte d'allongement des carrières.

Compte tenu des résultats de cette étude, un dépistage et une prise en charge appropriés des problèmes de sommeil semblent nécessaires pour permettre aux seniors de se maintenir au travail dans de bonnes conditions.

Haut de page