Tous les sites Vivago :

Recherche

Avec 45 EHPAD et foyers-logements, l'AREPA s'oriente vers un statut de fondation

Source : SENIORSCOPIE.com - 6 / 10 / 2009

L'association des résidences pour personnes âgées, AREPA, a fêté son 45° anniversaire en présence de Nora Berra, secrétaire d'Etat chargée des aînés. Près d'un demi-siècle après sa création, l'AREPA continue à se développer en région et en province. Mais afin de pérenniser ses valeurs altruistes et son attachement aux exigences du secteur non lucratif, l'AREPA prépare son passage d'un statut d'association 1901 à un statut de fondation.

Infirmière, prof de lettres, ou communicante

On peut être directrice de maison de retraite et dans une vie professionnelle précédente avoir tenu un magasin de vêtements d'occasion pour enfant. On peut aussi avoir été infirmière, prof de lettres, spécialiste de littérature érotique ou communicante et avoir suivi en cours de route une formation en gérontologie-gériatrie. Les fonctions de responsables d'établissements s'enrichissent des expériences antérieures des professionnels qui rejoignent le secteur. Et l'AREPA, que l'innovation n'effraie pas, a, mercredi dernier, fêté ses 45 ans, retracé son parcours à travers un dense exposé de son président Louis Moissonnier et annoncé la perspective de son changement de statut. Le tout en présence de Nora Berra la secrétaire d' Etat chargée des aînés.

4600 résidents, 1200 salariés, 100 millions d'euros de CA

L'Arepa, l'association des résidences pour personnes âgées, c'est 45 ans d'histoire, 43 foyers-logements, 25 Ehpad, dont 18 disposant d'une unité de vie protégée pour personnes désorientées. Elle héberge 2600 résidents en foyers-logements et 2000 en Ehpad. Elle emploie 1200 salariés, a un budget d'activité de 100 millions d'euros et une trésorerie positive représentant deux mois d'activité. Ajoutons une croissance continue depuis ses origines en 1964, à l'instigation de la filiale immobilière de la Caisse des dépôts et consignations. Ceci fait aujourd'hui de l'AREPA la plus grosse association francilienne opérant dans ce secteur. Si cette évolution pouvait lui permettre de prendre sa part de "l'or gris" que peut représenter l'univers des seniors, ce n'est pas l'orientation choisie par Louis Moissonnier qui remettra son mandat de président dans quelques mois.

Une fondation inaliénable

Son objectif, annoncé en fin d'allocution, mercredi 30 septembre, devant un parterre de professionnels et de journalistes, est de faire passer l'AREPA d'un statut d'association à celui de fondation pour la rendre inaliénable et en pérenniser l'esprit de même que les valeurs. L'intérêt du discours de M Moissonnier, prononcé en forme de bilan, était de retracer quelques unes des étapes de l'évolution de l'offre en matière de résidences de personnes âgées face à l'évolution démographique et à l'amélioration de l'espérance de vie. Celle-ci conduit plus tard en foyers-logements ou/puis en Ehpad des personnes plus âgées et de moins en moins souvent autonomes. La création de l'AREPA (1964) suivait de peu la publication en 1962 du rapport Laroque, du nom du conseiller d' Etat qui annonçait à la France qu'elle allait vieillir et qu'elle devait s'équiper pour en tenir compte.

Cinq valeurs directrices

45 ans d'activité ont conduit l'AREPA à créer des foyers-logements où la personne pouvait "reconstituer son "chez-soi" mais aussi bénéficier de services dans un environnement adapté et sécurisant. La création de la première section de cure médicale date de 1981 où elle a été implantée à Sèvres. Elle compte aujourd'hui 100 résidents. En 1991, ce sera la l'implantation de la première unité de vie protégée pour personnes désorientées à Jouy-en-Josas. La médicalisation croissante des établissements destinée à répondre à l'évolution de la demande a professionnalisé le métier. Les pionniers ont progressivement passé la main. Entretemps, le terme de MAPAD (maison d'accueil pour personnes âgées dépendantes) a été remplacé par Ehpad. En revanche, l'Arepa a en permanence actualisé ses valeurs directrices :

Malgré la tonalité historique du propos, c'est son orientation vers le futur qui tranche. Aujourd'hui l'AREPA, après audit, dispose d'un plan de patrimoine épaulant un financement raisonné de ses activités. L'AREPA, qui totalise 68 établissements dont trois à Paris, 58 en Ile-de-France et sept en province s'apprête à ouvrir une nouvelle adresse francilienne avant la fin de l'année. Un logement-foyer et un Ehpad son en projet à moyen terme.

http://www.arepa.org/

Haut de page